Un service proposé par CSL Behring
Me connecter
 

Au quotidien > Sénior > Activités > Les loisirs sportifs

Hémophilie : comment entretenir sa forme en étant senior ?

Les avancées médicales en matière de traitements ont été à l’origine d’un spectaculaire allongement de la vie des patients hémophiles. Désormais, ils ont une espérance de vie quasi normale, et découvrent les pathologies associées au vieillissement. Pour conserver leur autonomie le plus longtemps possible, une activité physique est vivement recommandée aux seniors hémophiles.

Faire du sport en sécurité

Qu’est-ce que l’hémophilie ? 1-3

L’hémophilie est une maladie génétique rare due à un déficit en facteurs de coagulation. Ces protéines sanguines sont essentielles au processus de l’hémostase, qui permet d’enrayer les saignements. Par conséquent, les personnes hémophiles ne parviennent pas à former un caillot solide, et souffrent de saignements prolongés lors d’une plaie ou d’un traumatisme. Grâce aux avancées médicales en matière de traitements depuis les années 1970, de plus en plus de personnes hémophiles atteignent l'âge de la retraite. Entretenir une vie sociale riche, pratiquer des loisirs créatifs ou une activité physique… autant de façons pour elles de conserver une qualité de vie satisfaisante le plus longtemps possible.

Or, l’avancée en âge engendre des pathologies nouvelles, telles que des maladies cardiovasculaires, de l’ostéoporose, des cancers, ou encore des dysfonctionnements de l’appareil urinaire. À cela s’ajoute une fragilisation des articulations et des os, et une augmentation des risques d’hémarthrose – c’est-à-dire d’épanchement de sang au niveau d’une articulation – consécutifs à des chocs ou au port répété de charges lourdes.

Entretenir sa forme physique 2-5

Alors, comment retarder l’incidence de ces maladies sur la qualité de vie des patients hémophiles ? Pour se maintenir en bonne santé, l’Association française des hémophiles (AFH) les encourage à rester actifs, en pratiquant une activité physique ou sportive. L’exercice physique participe à la préservation des capacités cardiaques et respiratoires, ainsi que de la masse musculaire, qui soutient et protège les articulations. Faire du sport est également un excellent moyen de lutter contre le stress et de créer du lien social.

Il convient de se tourner vers une activité qui favorise le travail d’endurance et la mobilité, tout en limitant le risque de blessure :

  • La natation est un sport à faible impact, qui participe au renforcement musculaire et au maintien d’un bon système cardiovasculaire. Cette activité peut être pratiquée tout au long de la vie.
  • La marche rapide est une excellente activité d’endurance, qui peut être pratiquée à l’extérieur sur des terrains variés. Il s’agit également d’une excellente activité sociale, lorsqu’elle se fait en groupe.
  • Le golf est un sport à faible impact, qui permet un bon travail d’endurance. Les dépenses et l'accès à un cours sont cependant des facteurs limitatifs pour sa pratique.

D’une manière générale, les activités organisées doivent être privilégiées à celles qui ne le sont pas. La surveillance est nécessaire pour prévenir tout problème. Quant au personnel encadrant, il devrait être informé du diagnostic d’hémophilie, et connaître la conduite à tenir en cas de problème. Enfin, de nombreux instants de la vie quotidienne peuvent être un prétexte pour bouger davantage, qu’il s’agisse d’aller se promener au parc, ou encore de monter les escaliers le plus souvent possible.

Avant toute reprise d’une activité physique, il est néanmoins essentiel de se renseigner auprès de son Centre de traitement des maladies hémorragiques constitutives (CT-MHC). Cette consultation sera l’occasion d’évaluer ses capacités physiques, grâce notamment à un bilan articulaire et musculaire. Si le handicap ou la douleur limitent les possibilités de faire du sport, la kinésithérapie offre une solution pour effectuer un travail d’entretien physique global doux.

Outre la pratique d’une activité sportive, les seniors atteints de troubles de la coagulation peuvent décider de se tourner vers le bénévolat. À l’instar du sport, il permet de se maintenir en forme mais aussi de maintenir une activité sociale riche.

Et, pour en savoir davantage sur les troubles rares de la coagulation, vous pouvez également en savoir plus grâce à la rubrique Trouble de la coagulation de notre site.

Activités

1.

Site Internet de l’Association française des hémophiles (AFH). Section : Je m’informe. Page : Qu’est-ce que l’hémophilie ? https://afh.asso.fr/je-minforme/comprendre-les-maladies-hemorragiques/hemophilie/quest-ce-que-lhemophilie/, consultée le 13/03/2020

2.

Le Pennec A. et al. Brochure “Hémophilie et Willebrand après 50 ans : ce que vous devez savoir” réalisée par l’Association Française des Hémophile : http://afh.asso.fr/wp-content/uploads/2017/10/50-ans-et-plus-brochure-hemophilie.pdf, consultée le 13/03/2020

3.

Site Internet de l’Association française des hémophiles (Afh). Section : Je m’informe > Sport et bien-être. Page : Faire du sport en sécurité
https://afh.asso.fr/je-minforme/vivre-au-quotidien/sport-et-bien-etre/faire-du-sport-en-securite/, consultée le 13/03/2020

4.

Site France Assos Santé. Section : 66 millions d'IMpatients > Santé dans votre quotidien > Santé et comportements. Page : Activité physique adaptée chez les seniors. Consultée sur https://www.france-assos-sante.org/category/66-millions-dimpatients/sante-dans-votre-quotidien/sante-et-comportements/, consultée le 13/03/2020

5.

SAnderson A., Forsyth A.. Playing It Safe. Brochure “Bleeding disorders, sports and exercise”, réalisée par la National Hemophilia Foundation. 2005 https://www.hemophilia.ca/files/PlayingItSafe.pdf, consultée le 10/06/2020