Un service proposé par CSL Behring
Me connecter

Au quotidien > Adolescent – Adulte > Santé & prévention > Yogathérapie : quels sont les bienfaits pour les personnes hémophiles ?

Yogathérapie : quels sont les bienfaits pour les personnes hémophiles ?

Au quotidien, il est important pour les patients atteints d’hémophilie de disposer d'un sas de décompression. La pratique du yoga peut les y aider. Cette activité douce permet de travailler aussi bien sur le corps que sur l’esprit. Mêlant les exercices de souplesse, d’équilibre et de coordination, à des techniques de relaxation, de méditation et de respiration, le yoga est une discipline complète qui offre de nombreux bienfaits. Lorsque le yoga est pratiqué à des fins thérapeutiques, on parle de yogathérapie.

Faire du sport en sécurité

L’hémophilie : une maladie génétique rare 1

Une personne hémophile présente dans son sang une quantité insuffisante de l’une des protéines de coagulation. Il peut s’agir du facteur de coagulation VIII, dans le cadre de l’hémophilie A, ou du facteur de coagulation IX, pour l’hémophilie B. Comme c’est une maladie liée au chromosome X, elle se manifeste le plus souvent chez les hommes. Elle se décline sous trois formes, selon le taux du facteur de coagulation dont dispose l’individu :

  • Légère : 6 à 30 %
  • Modérée : 1 à 5 %
  • Sévère : moins de 1 %

L’hémophilie se manifeste par des saignements beaucoup plus longs que la normale, puisque le faible taux de facteur de coagulation empêche la formation d’un caillot stable chez ces patients. A ce jour, cette pathologie ne peut pas être guérie, mais un traitement substitutif permet de remplacer le facteur de coagulation manquant, pour arrêter plus rapidement un saignement ou encore pour prévenir les saignements spontanés.

Présentation de la yogathérapie 2,4

La pratique du yoga consiste à enchaîner des exercices de respiration et de méditation, des étirements et du renforcement musculaire. Contrairement à la plupart des programmes sportifs, le yoga est une discipline qui place le mental et le corps sur le même plan. Quand les outils du yoga sont utilisés pour améliorer l’état de santé d’une personne, on parle de yogathérapie. Cette activité, en complément des soins médicaux, permet de soulager certains troubles, aussi bien au niveau physique que mental. Dès lors, quelle est la différence entre le yoga et la yogathérapie ? Les exercices sont communs, mais la yogathérapie est centrée sur les besoins spécifiques du patient. Elle s’inscrit dans une démarche globale de prise en charge, et nécessite au préalable un diagnostic précis posé par un médecin. Cette étape est essentielle pour déterminer les éventuelles contre-indications, et adapter ainsi le programme d’exercices. Les séances seront ensuite effectuées avec un professionnel certifié spécifiquement en yogathérapie.

Quels bienfaits peut-on attendre pour les patients hémophiles ? 2,3,4

L’activité physique présente des effets positifs pour le patient hémophile, aussi bien pour sa santé physique que pour son bien-être. Le yoga a l’avantage d’agir sur les deux. Le corps et l’esprit sont tout deux sollicités à part égale. La pratique régulière du yoga permet donc d’améliorer :

  • la force
  • la souplesse
  • l’équilibre
  • la digestion
  • le contrôle du poids
  • le sommeil
  • la concentration mentale
  • les émotions positives
  • l’estime de soi

D’un point de vue mécanique, le yoga permet de préserver le capital musculaire et articulaire, et joue donc un rôle essentiel pour prévenir les hémorragies. En effet, les articulations raides et les muscles affaiblis sont des terrains plus propices aux saignements. D’un point de vue psychologique, le yoga enseigne la maîtrise de soi à travers les différentes postures. Il offre aux malades un temps pendant lequel ils peuvent se reconnecter à leurs émotions et à leurs pensées, tout en explorant leur corps de manière paisible. Autre avantage du yoga pour les personnes hémophiles : il s’agit d’une pratique évolutive. Les différentes postures peuvent être adaptées en fonction de la force et de la condition physique de chaque personne. Il est donc essentiel pour un patient hémophile de faire un bilan complet, et de ne pas se lancer seul dans la pratique du yoga afin d’avoir des séances parfaitement adaptées à son état de santé.

Comment pratiquer la yogathérapie ? 4,5

Une consultation de yogathérapie dure entre 40 et 60 minutes. Le programme se déroule généralement sur une dizaine de séances. Le patient hémophile est invité à réaliser quotidiennement chez lui des exercices, en complément de ces séances. L’objectif est de lui permettre de pratiquer à terme le yoga de manière autonome, avec des postures précises et adaptées à ses contraintes physiques. La yogathérapie est une pratique qui se démocratise de plus en plus. La toute première consultation en yogathérapie à l’hôpital a été donnée en 2012, à l’hôpital d’Eaubonne (Val-d’Oise). Depuis, de nombreux centres hospitaliers ont ouvert leurs portes à cette discipline. Chaque patient peut se renseigner auprès de l’établissement dans lequel il est suivi. Il est aussi possible d’accéder à la liste des yogathérapeutes présents sur tout le territoire, sur le site de l’Institut de yogathérapie. Ces yogathérapeutes sont aussi bien des professionnels de la santé (psychologues, médecins généralistes, sophrologues, kinésithérapeutes) que des professeurs de yoga. Ils ont tous suivi une formation spécifique sur deux ans, dispensée par l’Institut de yogathérapie. La yogathérapie ne se substitue en aucun cas à un traitement. Mais elle permet d’améliorer la qualité de vie des patients, en leur redonnant confiance et en renforçant leur corps d’une manière adaptée à leur état de santé.

Santé et Prévention

1.

Site de l’Association française des hémophiles. Rubrique « Je m’informe ». Page « Qu’est-ce que l’hémophilie ? » consultée le 16.12.2020 https://afh.asso.fr/je-minforme/comprendre-les-maladies-hemorragiques/hemophilie/quest-ce-que-lhemophilie/

2.

Site de la Harvard Medical School. Rubrique « Alternative and complementary medicine ». Page « Yoga for pain relief » consultée le 16.12.2020 https://www.health.harvard.edu/alternative-and-complementary-medicine/yoga-for-pain-relief

3.

Site Hemophilia of Georgia. Rubrique « Publications ». Page « Yoga and Tai Chi » consultée le 16.12.2020 https://www.hog.org/publications/detail/yoga-and-tai-chi

4.

Site de l’Institut de yogathérapie. Page « La yogathérapie » consultée le 16.12.2020 http://www.idyt.com/la-yogatherapie/

5.

Site du complexe sportif d’Eaubonne, article « Une consultation douleur avec l’outil Yoga‐thérapeutique » par le Dr Jocelyne Borel-Kuhner, consulté le 16.12.2020 https://jaeaubonne.com/une-consultation-douleur-avec-loutil-yoga%E2%80%90therapeutique/